collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale

Rhizome n° 53, « Santé mentale : se servir du droit comme d’un outil »

Le dernier numéro de Rhizome intitulé « Santé mentale : se servir du droit comme d’un outil » vient de paraître.
Benoît Eyraud et Christian Laval en signent l’éditorial. Pierre Vidal-Naquet y aborde la question de la fragilité du droit. Mathias Couturier, Caroline Guibet Lafaye et Bertrand Ravon, impliqués dans les activités du collectif Contrast, soulèvent d’autres questionnements, à travers leurs articles respectifs, autour des normes et de la contrainte.

Publicités

Les commentaires sont fermés.