collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale

Prochaine séance du séminaire IRIS-OIP « Sciences sociales et prison », le 8 février 2016

Cette prochaine séance, intitulée « Malades mentaux: comment éviter la prison ? », est organisée le 8 février prochain, de 17h à 20h (Salle des Lombards, 96 bd Raspail, métro Saint-Placide ou Notre-Dame-Des-Champs)

Avec plus de 30% de personnes détenues présentant de graves troubles psychiatriques, les prisons françaises semblent aujourd’hui accueillir une folie qui ne trouve plus sa place dehors. Face à cette situation, le développement de l’accès aux soins psychiatriques en prison, matérialisé notamment par l’ouverture récente de 9 unités d’hospitalisation dédiées aux personnes détenues (les UHSA) constitue une réponse nécessaire mais ambiguë. La table-ronde proposée permettra de faire le bilan des recherches réalisées en France autour des causes multiples de l’incarcération des malades mentaux et d’explorer les pistes alternatives envisagées ou expérimentées pour limiter ce phénomène.

Interviendront au cours de ce séminaire :

  • Caroline Protais, sociologue, chargée d’étude à l’OFDT et auteure d’une thèse soutenue en 2011 à l’EHESS et intitulée « Sous l’emprise de la folie – La restriction du champ de l’irresponsabilité psychiatrique en France (1950-2007) ».
  • Cyrille Canetti, psychiatre, contrôleur des lieux de privation de liberté et ancien chef du SMPR de la prison de la Santé.
  • Serge Canape, chef du bureau des politiques sociales, de l’insertion et de l’accès aux droits à la Direction de l’Administration Pénitentiaire (Ministère de la Justice).
  • Thomas Bosetti, psychiatre au SMPR de Marseille, membre du programme « Un chez soi d’abord » et responsable de mission pour Médecins du Monde autour d’un projet d’évitement à l’incarcération.

Tout le programme 2015-2016 du séminaire est ici.

Publicités

Les commentaires sont fermés.