collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale


1 commentaire

« Des droits fondamentaux à leur appropriation » : retours sur la séance n°4 du séminaire Ehess-Ehesp-Collectif Contrast

Le quatrième séminaire s’ est intéressé aux impacts de la convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées (CIDPH), tout particulièrement dans le domaine de la santé mentale. Les interventions ont souligné combien la CIDPH devenait progressivement un nouveau repère pour les acteurs du domaine de la santé mentale, marquant l’appropriation progressive d’un changement de paradigme.

Marie Baudel a souligné que, dans ce domaine de la santé mentale, la convention propose ainsi des principes différents que ceux qui avaient été formulés en 1991, avec une force normative plus grande. S’appuyant initialement sur le modèle social du handicap, mais aussi sur la jurisprudence développée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, ou la Cour Suprême américaine, elle en est venue à esquisser la possibilité d’un « modèle juridique », s’appuyant tout particulièrement sur l’universalité de la capacité juridique, qui a des implications sur de nombreux autres droits (santé, choix de résidence, accompagnement, intégrité…). Lire la suite


Quatrième séance du séminaire Handicap à Paris Descartes, jeudi 19 janvier 2017

La 4ème séance du séminaire « Handicap et exercice des droits: entre contrainte et accompagnement » aura lieu le jeudi 19 janvier prochain de 13h30 à 16h30. Elle sera dédiée à la question « des droits fondamentaux et de leur appropriation » dans le domaine de la santé mentale. Nous aurons le plaisir d’y échanger notamment avec Marie Baudel, Simon Vasseur-Bacle & Bérénice Staedel, et Aude Caria.

Elle aura lieu à l’Université Paris Descartes – Centre Universitaire des Saints-Pères, 45, rue des Saints-Pères – Paris 06, Salle Leduc (Bâtiment principal, Rez de Chaussée à droite) de 13h30 à 16h30.

Vous trouverez un compte-rendu sous forme de billet du troisième séminaire sur le site.


1 commentaire

« Stigmatisation et déstigmatisation : retours sur des expériences collectives et réflexives » : billet sur la séance n°3 du séminaire Ehess-Ehesp-Collectif Contrast

La 3e séance – « Advocacy, accès aux droits et citoyenneté en santé mentale » – a permis de discuter de l’advocacy, et plus globalement de l’accès aux droits et de la citoyenneté en santé mentale.

Des expériences de recherche participative et de groupes d’usagers experts menées par les collectifs Advocacy France et le Réseau français sur l’Entente de voix ont témoigné de l’élaboration par les personnes concernées de questionnements et de méthodologies scientifiques, ainsi que de conceptions alternatives au diagnostic médical. Par des expériences de démocratie directe, de requalification sociale des acteurs, de valorisation des savoirs expérientiels, ces travaux dessinent des voies encore peu explorées en France d’accompagnement et de recherche par et pour les personnes en s’écartant des approches déficitaires. Lire la suite


Troisième séance du séminaire Handicap à Paris Descartes, jeudi 15 décembre 2016

La 3e séance du séminaire Handicap et exercice des droits: entre contrainte et accompagnement aura lieu le 15 décembre prochain de 13h30 à 16h30. Elle sera dédiée aux questions relatives à l' »Advocacy, accès aux droits et citoyenneté en santé mentale« . Nous aurons le plaisir d’y échanger notamment avec Magali Molinié, Isabelle Maillard et Claude Deutsch.
Elle se tiendra à l’Université Paris Descartes – Centre Universitaire des Saints-Pères – 45 rue des Saints-Pères – Paris 06 (Salle Leduc, Bâtiment principal, rez de-chaussée à droite).

Vous trouverez un compte-rendu sous forme de billet du deuxième séminaire sur le site.


1 commentaire

« Accompagner à la défense des droits en santé mentale ? » : billet sur la séance n°2 du séminaire Ehess-Ehesp-Collectif Contrast

Cette seconde séance du séminaire « HANDICAP, EXERCICE DES DROITS ET PARTICIPATION : ENTRE CONTRAINTES ET ACCOMPAGNEMENT » a permis de discuter des enjeux de l’accompagnement à la défense des droits à travers le problème plus spécifique de « l’accès à la justice et aux tribunaux », ce problème ouvrant cependant sur celui plus général de l’appropriation du « système juridique » par les justiciables, et notamment ceux qui sont en situation de spécifique vulnérabilité.

Anne SARIS (Professeure au Département des sciences juridiques, faculté de science politique et de droit, Université du Québec à Montréal) a présenté « L’accompagnement juridique des personnes en situation de vulnérabilité en Amérique du Nord et ses défis à partir de l’expérience de la Clinique juridique itinérante ». Isabelle BILLARD (Avocat à la cour d’appel de Paris), s’est interrogée sur « Soins sans consentements, mise sous protection, comment accompagner la défense des droits ? ».

Lire la suite