collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale


Assises de la recherche et de l’innovation sociale : pour relever le défi du vieillissement cognitif

« L’objectif de cet événement est de réunir l’ensemble des acteurs qui se mobilisent dès aujourd’hui pour inventer les solutions de demain : professionnels et équipes de terrain qui expérimentent de nouvelles réponses d’accompagnement, chercheurs, aidants familiaux, bénévoles, opérateurs, financeurs, décideurs ».

Ces « assises de la recherche et de l’innovation sociale : pour relever le défi du vieillissement cognitif » se dérouleront le 7-8 mars 2017, à la Maison de la Chimie, 28 rue Saint-Dominique, 75007 Paris. L’inscription est gratuite mais obligatoire (nombre de places limité).


Compte-rendu de la Journée conclusive du programme de recherche SpéciAlz – 19 décembre 2016

Ce projet de recherche SpéciAlz – La spécialisation des pratiques de soin impliquant consentement et contrainte dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer –  s’est déroulé de 2013 à 2016, dans le cadre du programme Contrast et a impliqué plusieurs membres du Collectif. La journée de clôture de ce volet exploratoire s’est déroulée le 19 décembre 2016 en présence des acteurs concernés.  Un compte-rendu détaillé, rédigé par Pierre Vidal-Naquet, consigne les réflexions et résultats de cette journée SpéciAlz.


« Etre présent auprès des absents » – Lucie Lechevalier-Hurard docteure en sociologie

Lucie Lechevalier-Hurard, du collectif Contrast, a brillamment soutenu sa thèse de doctorat en sociologie, avec les félicitations unanimes du jury, le 20 novembre dernier, à l’Université Paris 13.

Être présent auprès des absents. Ethnographie de la spécialisation des pratiques professionnelles autour de la maladie d’Alzheimer en établissements d’hébergement pour personnes âgées (sous la direction de Bertrand Pulman)

Résumé : En à peine plus de deux décennies, la maladie d’Alzheimer est devenue un objet de préoccupation majeure du monde de la prise en charge professionnelle des personnes âgées. Une démographie croissante des personnes concernées parmi le public du secteur ainsi qu’une mobilisation de l’action publique autour du phénomène ont contribué à en faire un problème de santé publique prioritaire. La thèse analyse la manière dont les pratiques professionnelles, en particulier dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées, se sont réorganisées autour de cet enjeu. Elle éclaire le processus de spécialisation que connaissent ces institutions, dès lors qu’elles circonscrivent une partie de la population hébergée en la considérant comme spécifique et en développant pour elle des traitements particuliers.
Lire la suite


Maladie d’Alzheimer et unités fermées – questions éthiques, juridiques et organisationnelles

Dans le cadre d’une journée organisée le lundi 21 septembre prochain par l’ARS Nord-Pas-de-Calais et le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille, portant sur les unités Alzheimer et les unités fermées, Lucie Lechevalier Hurard intervient plus précisément dans la table ronde autour des questions éthiques, juridiques et sociologiques en unités fermées : consultez le programme.


Alzheimer : préserver ce qui importe – Presses Universitaires de Rennes

Cet ouvrage publié en 2015 aux Presses Universitaires de Rennes, est le fruit d’une démarche pluridisciplinaire de recherche. Dirigé par Catherine Le Galès, Martine Bungener et le groupe Capabilités du Cermes3, il « rend compte des résultats d’un programme de recherche intitulé « Accompagner une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Entre liberté et responsabilité »,  mené sur près de quatre années (2010-2013).(…) Ce travail politique et médical dessine un cadre d’expérience spécifique de la maladie dans lequel les attentes pesant sur les familles sont fortes, et parfois contradictoires ».

Aude Béliard et Benoît Eyraud ont participé à la rédaction de plusieurs chapitres du livre.