collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale


Les 1ères rencontres soignantes en psychiatrie organisées par la revue Santé Mentale, 25 novembre 2015

La revue Santé mentale organisait le mercredi 25 novembre les 1ères rencontres soignantes en psychiatrie, en parallèle au Congrès Français de Psychiatrie. Il s’agissait de susciter et mettre en valeur la réflexion des soignants sur leurs pratiques. De ce point de vue, la journée a été un succès. Elle a également rencontré son public, en rassemblant plusieurs centaines de professionnels de la psychiatrie.

Psychiatres, psychologues, sociologue mais aussi souvent infirmiers et parfois chercheurs en soins infirmiers sont intervenus dans plusieurs tables-rondes qui déclinaient sous différents angles une même question : « comment créer une relation de soin avec le patient schizophrène ? ». Livia Velpry participait à la première session, intitulée « Comprendre la difficulté d’être en relation avec un patient schizophrène ».

Tout au long de la journée, les interventions et débats, de grande qualité, ont abordé très directement les préoccupations du collectif Contrast. L’usage des règles par les soignants et les enjeux de la formalisation des pratiques, notamment celles ayant une dimension contraignante, ont ainsi été souvent évoqués. Les incertitudes sur le consentement et la participation de la personne dans la dynamique de la relation de soin, ainsi que les façons de prendre en compte les préférences de la personne ou son expérience étaient également très présentes. Lire la suite


Confcap : une conférence aussi intense que stimulante

La conférence est L1030030passée. Les retours que nous avons sont extrêmement positifs, tant du côté de la pertinence des questions discutées, que de la diversité des acteurs mobilisés : le niveau des interventions et la cohérence des sessions ont été salués ; la transversalité et l’interdisciplinarité des regards ont été très fortement appréciés ainsi que l’expression de désaccords importants sous des formes fermes et respectueuses ; l’effet d’interpellation, tant pour les chercheurs, les acteurs de la société civile que les pouvoirs publics, a été fortement soulignée. Enfin, plusieurs invités étrangers nous ont confié qu’ils allaient s’inspirer de cet événement pour développer des initiatives similaires !
A très vite pour les retours du public !


Appel à contribution Cahiers de Rhizome !

Le numéro 55 de la revue Rhizome portera sur la thématique générale de l’inteprétariat en santé mentale. En effet, l’interprétariat apparaît comme un problème central et récurrent : l’absence d’interprète entrave l’accès aux soins du public allophone, et les professionnels de santé mentale ont des difficultés à recourir à des interprètes.

Pour répondre à cet appel à contribution La clinique à l’épreuve de l’interprétariat, envoyez un résumé de l’article proposé avant le 6 juin 2014.