collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale


Soins psychiatriques en prison, un rapport de Human Rights Watch

L’association Human Rights Watch vient de publier un rapport intitulé Double peine. Conditions de détention inappropriées pour les personnes présentant des troubles psychiatriques dans les prisons en France, qui dénonce la violation des engagements de la France, dont celui d’assurer à ses détenus incarcérés des « conditions compatibles avec le respect de la dignité humaine » (Convention Européenne des Droits de l’Homme). La prise en charge des détenus ayant des troubles psychiques, sujet extrêmement sensible, est également régulièrement abordé par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (voir par exemple son dernier avis public ou les rapports d’activité).

Voir également les publications au sein du collectif Contrast sur ces questions, et notamment La création des UHSA : une nouvelle régulation de l’enfermement ?, article paru dans la revue Déviance et Société en 2015. Voir aussi les travaux de Camille Lancelevée et des extraits choisis sur le site d’Eric Péchillon.


« La création des UHSA : une nouvelle régulation de l’enfermement ? », dans la revue Déviance et Société

La revue Déviance et Société a consacré son n°4 (vol. 39) aux réformes de l’enfermement en actes.  Benoît Eyraud, Livia Velpry, Claude-Olivier Doron, Camille Lancelevée, Alexandre Litzler, Caroline Protais, et Sébastien Saetta ont ainsi co-rédigé un article intitulé La création des UHSA : une nouvelle régulation de l’enfermement ? et publié fin 2015. 


« Journées Nationales des UHSA » les jeudi 10 et vendredi 11 décembre au Centre Hospitalier Gérard Marchant (Toulouse)

Les secondes journées nationales des UHSA ont eu lieu les 10 et 11 décembre dernier au Centre Hospitalier de Gérard Marchant à Toulouse. Les UHSA (Unités Hospitalières Spécialement Aménagées) sont des unités de soins implantées en milieu hospitalier et accueillent des détenuEs présentant des pathologies psychiatriques. Elles ont été instaurées par l’article 48 de la Loi n° 2002-1138 du 9 septembre 2002 d’orientation et de programmation pour la justice (dite Loi Perben I). Sept UHSA sont aujourd’hui en fonctionnement (dans l’ordre d’ouverture : Lyon-Bron, Toulouse, Nancy-Laxou, Villejuif, Fleury-Les-Aubray, Rennes, Lille-Seclin) et dix autres devraient bientôt voir le jour.

Au cours de ces deux jours, étaient réunis divers acteurs impliqués dans le fonctionnement et le développement de ces nouvelles unités (professionnelLEs travaillant au sein des UHSA, psychiatres responsables de pôles ou d’unités, membres de la Direction Générale de l’Offre de soins et de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, chercheurs et chercheuses, contrôleuse extérieure au sein du Contrôleur Général des Lieux de Privation et de Liberté). Lire la suite


Lieu d’asile, manifeste pour une autre psychiatrie, Editions Odile Jacob

Thierry Najman est médecin, praticien hospitalier et chef d’un pôle de psychiatrie à l’hôpital Roger Prévot à Moisselles.

« Les mesures d’enfermement, de contrainte, d’isolement, de contention et de surveillance des patients se développent actuellement dans la psychiatrie hospitalière, colonisée par la logique sécuritaire ambiante. (…) L’objet de ce livre n’est pas seulement de dénoncer l’inhumanité de certaines pratiques, la violation du droit dans l’hôpital contemporain et l’effondrement des moyens alloués aux soins, mais de montrer qu’une alternative est possible, appuyée sur les concepts de la psychothérapie institutionnelle ».

Ecoutez et téléchargez le podcast de l’entretien consacré à Thierry Najman dans l’émission Priorité santé sur Radio France Internationale (RFI), le 17 septembre dernier, à l’occasion de la sortie de son livre, dont les différentes formes de contraintes constituent l’axe principal de réflexion.


L’institution psychiatrique au prisme du droit. La folie entre administration et justice

Cet ouvrage sort en librairie le 16 juillet 2015, aux Editions Panthéon-Assas, sous la direction éditoriale de Vida Azimi, Patricia Hennion-Jacquet et Geneviève Koubi. Il constitue les Actes du colloque organisé à l’université Paris II Panthéon-Assas, les 16 et 17 octobre 2014 (auquel avaient participé Olivier Renaudie et Alexandre Litzler). L’article rédigé par le collectif Contrast s’intitule « La régulation des pratiques contraignantes de soin en santé mentale : perspectives pour une approche interdisciplinaire ».