collectif CONTRAST

consentement capacité contrainte santé mentale


3èmes rencontres de la recherche en soins en psychiatrie, mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2017

Organisées par le Centre Hospitalier de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or et le CRMC (Centre Ressource régional des Métiers et Compétences de la psychiatrie), ces troisièmes rencontres de la recherche en soins en psychiatrie, au carrefour de la diversité des méthodes, sont l’occasion de faire le point sur les évolutions de la psychiatrie française. Quatre axes sont privilégiés. Dans le cadre du deuxième thème : « La recherche en soins, méthodes qualitatives, illustrations en France et dans les pays francophones », l’intervention/vidéo de Benoît Eyraud est centrée sur « La place des droits fondamentaux dans les régulations du soin en psychiatrie et santé mentale : réflexions et invitation pour la recherche en soins« .


Les rencontres de la recherche en soins en psychiatrie

La 2nde Rencontre de la recherche en soins en psychiatrie s’est tenue à Lyon ces 27 et 28 janvier. Organisées notamment par Jean-Paul Lanquetin et le Groupe de Recherche en Soins Infirmiers, ces rencontres ont développé au moins deux thématiques qui intéressent le Collectif.

Ces rencontres ont d’abord souligné l’importance des recherches sur la place de l’informel dans le soin, et des enjeux de formalisation du savoir clinique. De nombreuses interventions ont souligné la fécondité des recherches menées par le GRSI sur le soin informel. Partant du constat d’une « insuffisance de recensement du réel de l’activité en soins infirmiers », ces travaux entendent « rendre visibles » de nombreuses dimensions de l’activité infirmière en psychiatrie, et donner un « statut » aux savoirs qu’ils mobilisent. Ils ont conduit à identifier, par l’observation de très nombreux « mini-actes », « micro-actes », (plus de 3000 !), les « fonctions » du soin infirmier, ce concept permettant de prendre en compte aussi bien pour les auteurs le soin direct (en interaction avec le patient) que le soin indirect (en interaction avec les autres professionnels, l’équipe et l’administration). Réfléchissant au statut du savoir infirmier, les auteurs ont inscrit ces fonctions dans les différents domaines et disciplines scientifiques qui contribuent à la formalisation des savoirs infirmiers. Les exemples donnés de la référence à ces savoirs dans le cadre de pratiques de formation ont souligné la pertinence d’une réflexion sur leur formalisation. Lire la suite